03 87 31 15 04

Objet de votre demande

Informations personnelles


En savoir plus sur le traitement de vos données personnelles.
Menu
2 place du Docteur Charcot
Intervention sur les villes de Woippy, La Maxe, Metz
7j/7 | 24h/24
Contactez-nous
2 place du Docteur Charcot
Intervention sur les villes de Woippy, La Maxe, Metz
Votre cabinet d’infirmières à Woippy

Plaie, pansement et vaccination – Infirmières à Woippy

Infirmières libérales à Woippy, nous prodiguons les actes et traitements infirmiers de base. A ce titre, nous pouvons réaliser le changement de pansement, le soin des plaies, la vaccination, etc.

Infirmières à Woippy
Installé à Woippy, nous assurons une prise en charge des soins infirmiers au cabinet et à domicile. Nous nous déplaçons dans une limite de 5 km (Metz, Plappeville, Lorry-lès-Metz, Saulny, Plesnois, Semécourt, La Maxe…).
 

Le traitement des plaies

La peau constitue une barrière naturelle indispensable contre l’intrusion des germes pathogènes. C'est pour cette raison que les plaies nécessitent des soins rapides : pour arrêter les saignements, éviter l’infection et favoriser la cicatrisation. On distingue plusieurs types de plaies :
Plaies superficielles : ce sont des plaies qui touchent l’épiderme et le derme superficiel et provoquent une perte de tissu, les plus courantes étant :
  • Les écorchures ou éraflures : généralement provoquées par une friction. Ce type de plaie saigne peu et guérit sans séquelle.
  • Les coupures : provoquées par un objet tranchant (verre, lame de couteau, etc.), ces plaies peuvent souvent être soignées aisément.
  • Les brûlures (de premier et second degré). 
Plaies ponctiformes : ces plaies sont souvent profondes, car elles sont causées par un objet pointu (clou, aiguille...etc.). Lorsqu'elle n'est pas désinfectée, ce type de plaie peut par exemple causer un panaris au niveau du doigt.
Plaies aiguës : parmi les plaies aiguës, on compte la plaie traumatique (l'hématome par exemple) causée par une chute ou un choc et la plaie chirurgicale.
Plaies chroniques : une plaie chronique est une plaie dont le délai de cicatrisation est supérieur à 6 semaines. Ce type de plaie inclut les ulcères de jambe, les escarres, les plaies du diabétique, les plaies tumorales, les moignons d’amputation, etc.

La procédure de traitement des plaies consiste en 3 étapes :
  • Nettoyage de la plaie : l’infirmière commence par le nettoyage de la plaie en enlevant le sang et les débris parasitant la plaie, puis elle passe la plaie sous l’eau tiède. Le nettoyage de la plaie peut également se faire au sérum physiologique.
  • Désinfection de la plaie : cette étape se fait du centre vers l’extérieur, avec une compresse et un antiseptique afin d’éviter la prolifération bactérienne.
  • Protection de la plaie : l'infirmière couvre la plaie avec un pansement adhésif.

Les pansements simples et pansements complexes

Le pansement a pour objectif de protéger la plaie pour favoriser une cicatrisation rapide et éviter la contamination par des agents extérieurs qui peuvent être pathogènes. 
On distingue deux types de pansement : 
  • Pansement simple : l’infirmière commence par le nettoyage et la désinfection de la plaie simple, puis elle la recouvre à l'aide d'un dispositif de protection cutanée : pansement adhésif, compresse et sparadraps, etc. tout en respectant les règles d’hygiène.
  • Pansement complexe : ce pansement est utilisé en cas de plaie complexe qui regroupe les plaies qui ne cicatrisent pas facilement. Parmi les différents types de pansements complexes, on compte les alginates (pour les plaies suintantes ou hémorragiques), les fibres de carboxyméthylcellulose (pour les plaies infectées et exsudatives) et les hydrocellulaires (pour les plaies exsudatives). Le pansement est choisi en fonction de ses propriétés (absorption, gélification, conservation de l'humidité, etc.) de manière être adapté aux caractéristiques de la plaie.

La vaccination

La vaccination permet de lutter contre des maladies infectieuses potentiellement graves. Elle consiste à introduire un microbe tué ou affaibli chez la personne vaccinée afin de créer une réaction immunitaire positive contre une maladie infectieuse spécifique. Le microbe injecté n'entraîne pas la maladie, mais il induit la fabrication des anticorps pour l'éliminer. Le système immunitaire mémorise ces anticorps. Ainsi, lorsqu’un microbe attaque réellement l'organisme, le corps le reconnaît et fabrique les anticorps pour empêcher la maladie de naître.

La vaccination
11 vaccins sont obligatoires :
  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Poliomyélite
  • Coqueluche
  • Rougeole
  • Rubéole
  • Oreillons
  • Hæmophilus influenzæ de type B
  • Hépatite B
  • Pneumocoque
  • Méningocoque C
En milieu professionnel, certains vaccins peuvent être exigés pour certains domaines d'activité.
 
Vous appréciez, partagez !
REHM Charlène Phone03 87 31 15 04
Adresse 2 place du Docteur Charcot